Chakras e corpos sutis, sua evolução desenvolvimento espiritual

Mon article Chakras et corps subtils, a été traduit en portugais
http://www.spirit-science.fr/portugues/chakras-pt.html

Não estamos só feito de carne. Ele existe em nossos circuitos anatomia energética e corpo feito de matéria extremamente apto e sutil chamados chakras e corpos de energia. Eles são sutis demais para ser detectado por dispositivos feitos de matéria densa, mas é dado a todos a aprender a sentir-se. Eles têm funções de regulação e de comunicação interna e externa de energia. Seu estado de funcionamento é em correspondência com as nossas atitudes e nosso desenvolvimento espiritual. Sistemas de novas linhas estão atualmente intensamente ativado para apoiar a humanidade e para a Terra em suas mudanças.

Les aléas historiques de la fréquence du LA – Les notes de musique soient-elles être normalisées ?

Pour tout ceux qui s’interrogent sur la façon dont on choisit la valeur du diapason, c’est-à-dire la fréquence du LA, pour tous ceux qui s’intéressent aux dessous de la musique, voici mon dernier article, une enquête sur les aléas historiques du LA.

Accédez à l’article entier sur mon site SPIRIT-SCIENCE.FR

RÉSUMÉ:

1. Depuis 1953, une norme internationale recommande d’accorder les instruments de musique à la fréquence de 440 hertz pour le LA. C’est une volonté récente, car dans le passé, on ne s’intéressait qu’aux intervalles entre les notes et on ne savait pas mesurer leur fréquence.

2. Fixer un diapason à 1 Hz près a un sens purement technique car musicalement, les notes émises par les instruments sont fluctuantes et varient avec la température et le souffle. Lorsque vous entonnez une chanson, vous ne vous souciez pas du diapason. La nécessité d’un diapason commun est apparue pour des motifs pratiques et commerciaux, afin de faciliter la musique professionnelle d’ensemble et la fabrication des instruments.

3. Au moins jusqu’au 18e siècle, le diapason des instruments variait d’un endroit à l’autre, d’une époque à l’autre et d’un instrument à l’autre. Puis des tentatives de normalisation ont été effectuées, mais le choix des valeurs retenues a suscité des controverses, qui ne se sont pas éteintes avec la normalisation internationale de 1953.

4. Le choix d’un diapason plus haut ou plus bas peut affecter le rendu sonore et la performance vocale des chanteurs lorsqu’il s’agit d’interpréter des œuvres écrites dans le passé. L’essentiel est l’impact émotionnel et physique de la musique sur l’auditeur. Il résulte de paramètres complexes qui dépassent de loin la question du diapason.

ARTICLE de physique: Le champ d’énergie du vide selon l’électrodynamique semi-classique

Voici le 4e article de ma série sur la présentation de l’élaboration des théories physiques sur les plans scientifique, humain et philosophique.

Les phénomènes quantiques expliqués par

LE CHAMP DU POINT ZÉRO ÉLECTROMAGNÉTIQUE CLASSIQUE

selon l’électrodynamique stochastique

Où l’on découvre que la quantification n’est pas nécessaire pour rendre compte de nombreux phénomènes dits quantiques – que la gravitation et la masse sont probablement des manifestations du champ du point zéro

L’électrodynamique stochastique s’est développée à partir des années 1960 comme alternative à la physique quantique. Elle s’appuie sur l’électromagnétisme classique auquel elle adjoint la présence d’un champ d’énergie du vide. Elle rend compte de phénomènes habituellement considérés comme purement quantiques (l’indétermination de Heisenberg, la stabilité des orbites atomiques, l’intrication, etc.) par l’action du champ du vide fluctuant sur les particules. Elle conserve les concepts familiers de causalité et de trajectoire, ce qui la rend attrayante et fluide. La constante de Planck y figure naturellement comme mesure de la densité énergétique du champ. Certains chercheurs ont même montré que les perceptions de masse, d’inertie et de force de gravitation pourraient résulter de forces de résistance induites par le champ du vide sur la matière. Cela ouvre une autre vision de l’univers où les formes de la matière résultent d’un équilibre susceptible d’évoluer.
Accédez à l’article entier sur mon site

La curieuse querelle du diapason – Quand les partisans du 432 hertz s’en prennent à la norme internationale de 440 hertz

C’est un article de John Stuart Reid sur les aléas historiques de la hauteur de la note La, traduit en français par Alain Boudet.

On y apprend que fixer une fréquence précise pour une note est une préoccupation moderne orientée par des intérêts techniques et pratiques.

On y découvre que la plupart des arguments avancés pour fixer le La à 432 Hz ou toute autre valeur sont fallacieux.

En attendant de produire moi-même un article sur ce sujet (c’est en cours depuis de nombreux mois, et c’est pourquoi j’ai été conduit vers l’étude de John), j’ai traduit l’article de John en français. Il comporte 32 pages, avec les sous-titres suivants:

L’émergence de la musique dans les temps anciens
De Pythagore à la Renaissance
Trois inventions qui ont contribué à identifier le diapason musical
Le monde sauvage du diapason
Le ton moyen
Le diapason orchestral
Le diapason normal en France
La naissance du La de 444 hertz
La naissance du La de 432 hertz
La montée du diapason normal en-dehors de la France
Une conspiration nazie?
La norme britannique du La à 439 hertz
Le point de vue de Rudolf Steiner sur le diapason
L’établissement de la norme internationale du La à 440 hertz

Il est disponible en téléchargement en format pdf, au prix de 2,99$
sur le site internet de John S. Reid, cymascope.com
https://www.cymascope.com/shop/products/the-curious-concert-pitch-conflict-pdf-download/

L’ÉTHER ET L’ÉNERGIE DE L’ESPACE selon la physique quantique

Avec un peu de recul, j’ai trouvé que mon article « L’ÉTHER ET L’ÉNERGIE DE L’ESPACE selon la physique quantique« , paru en juillet 2015 était un peu ardu à aborder à certains endroits.

Je l’ai remanié afin qu’il soit plus facile à lire.
Les passages spécialisés ont été déplacés en annexe.

Il n’en reste pas moins que cette physique est compliquée.

3fluctuations-quantiques

Résumé: L’espace dans lequel se meuvent électrons et galaxies est-il vide ou plein? De tout temps, les philosophies traditionnelles ont énoncé qu’une substance non-matérielle précède la création matérielle et sous-tend toute chose. Les physiciens ont longtemps admis l’existence d’un éther, jusqu’à l’avènement de la Relativité Restreinte et les expériences de Michelson. Dès lors, ils considèrent que l’espace est vide. Mais cette vision ne fait pas l’unanimité et suscite des controverses. La physique quantique réinvente l’éther sans le nommer sous l’appellation d’énergie quantique du point zéro. C’est l’énergie du champ électromagnétique qui subsiste lorsque la température descend au zéro absolu et qui produit une mer fourmillante de particules éphémères. L’évaluation de la valeur de cette énergie conduit selon les modèles mathématiques envisagés, soit à une énergie infinie qu’on ramène à zéro par un artifice, soit à une énergie finie mais gigantesque. De son côté, la cosmologie a été amenée à inventer une énergie noire qui pourrait s’identifier à l’énergie du vide quantique… si sa valeur n’était pas terriblement plus basse.

Bonne lecture

L’ÉTHER ET L’ÉNERGIE DU VIDE selon la physique quantique

Alain Boudet
Dr en Sciences Physiques, Thérapeute psycho-corporel, Enseignant

Un nouvel article publié sur mon site web

Résumé: L’espace dans lequel se meuvent électrons et galaxies est-il vide ou plein? De tout temps, les philosophies traditionnelles ont énoncé qu’une substance non-matérielle précède la création matérielle et sous-tend toute chose. Les physiciens ont longtemps admis l’existence d’un éther, jusqu’à l’avènement de la Relativité Restreinte et les expériences de Michelson. Dès lors, ils considèrent que l’espace est vide. Mais cette vision ne fait pas l’unanimité et suscite des controverses. La physique quantique réinvente l’éther sans le nommer sous l’appellation d’énergie quantique du point zéro. C’est l’énergie du champ électromagnétique qui subsiste lorsque la température descend au zéro absolu et qui produit une mer fourmillante de particules éphémères. L’évaluation de la valeur de cette énergie conduit selon les modèles mathématiques envisagés, soit à une énergie infinie qu’on ramène à zéro par un artifice, soit à une énergie finie mais gigantesque. De son côté, la cosmologie a été amenée à inventer une énergie noire qui pourrait s’identifier à l’énergie du vide quantique… si sa valeur n’était pas terriblement plus basse.

Pour voir le texte entier:

http://www.spirit-science.fr/Matiere/Phys3-ether.html

LES  CODES GÉOMÉTRIQUES ET SONORES DE L’ÊTRE HUMAIN

Une vision nouvelle de l’évolution

Alain Boudet
Dr en Sciences Physiques, Thérapeute psycho-corporel, Enseignant

Un nouvel article publié sur mon site web

Résumé: Les corps énergétiques de l’être humain sont régis par des champs d’information qui englobent l’organisme. Ces champs transmettent des schémas directeurs inscrits dans des plans supérieurs de réalité, qui se manifestent sous forme géométrique ou sonore. Mais ceux-ci ont été faussés par le passé. L’humanité est dans le processus délicat où elle retrouve ses codes d’origine. Cela ne va pas sans heurts et sans épreuves, qui sont autant d’incitations à retrouver de nouvelles formes de responsabilité et de sagesse.

Pour voir le texte entier:

http://www.spirit-science.fr/doc_humain/schemas_humanite.html

ASPECTS GÉOMÉTRIQUES ET SONORES DES CRÉATIONS DE L’UNIVERS

Les schémas directeurs de l’homme et de la nature
Une vision nouvelle de l’évolution

Résumé: Loin d’être dues au hasard, les formes de l’univers sont sous-tendues par des trames géométriques qui sont l’expression manifestée de schémas directeurs sous-jacents. On constate leur présence depuis l’atome jusqu’aux amas de galaxies, en passant par les plantes, les animaux, les circuits énergétiques de la Terre, et même le corps humain. Ces géométries sont intimement liées à des fréquences sonores.
Les corps énergétiques de l’être humain sont conçus selon des programmes géométriques, qui sont l’expression de schémas directeurs inscrits dans des plans supérieurs de réalité. Mais ceux-ci ont été faussés par le passé. L’humanité est dans le processus délicat où elle retrouve ses codes d’origine. Cela ne va pas sans heurts et sans épreuves, qui sont autant d’incitations à retrouver de nouvelles formes de responsabilité et de sagesse.

Un article d’A. Boudet à lire en entier dans le site spirit-science

Catastrophes naturelles et pollution mentale

La Terre se délivre des énergies mentales de lutte, division, concurrence et pouvoir

Inondations, ouragans, tremblements de terre, éruptions volcaniques, la Terre subit de terribles catastrophes. Sont-elles vraiment des accidents qui surviennent au hasard? Cette hypothèse ne fait que créer ou renforcer la peur en suggérant qu’aucune protection n’est efficace, aucun salut n’est possible. L’hypothèse alternative est que les bouleversements terrestres sont la conséquence logique de causes profondes qui ont été annoncées et explicitées depuis fort longtemps par les peuples de la terre tels que les amérindiens. La cause la plus importante est notre façon de penser en termes d’opposition, concurrence, lutte, conquête et divisions. Dans ce cas, nous pouvons atténuer ou supprimer les phénomènes terrestres et les souffrances humaines consécutives. Il suffit d’adopter un comportement de bienveillance et de compréhension vis-à-vis de la nature et des autres humains en prenant conscience que nous sommes unis. Chacun doit se dégager de ses propres comportements égoïstes, souvent issus de blessures d’enfance, en entreprenant une observation honnête de soi-même.

Cet article qui datait de 2007 a été révisé et augmenté.
Un article d’A. Boudet à lire en entier dans le site spirit-science

Physique quantique: les concepts fondamentaux

Onde et particule, le double visage de la matière – Abandon de la notion de trajectoire – États entremêlés – Univers parallèles
Une interrogation sur la réalité objective

La physique quantique est née dans les années 1920 après qu’Einstein ait introduit la notion de quantum dans les rayons lumineux pour expliquer l’effet photoélectrique, et que De Broglie ait généralisé le double visage onde/particule aux particules de matière. Sa géniale hypothèse a été confirmée expérimentalement par les phénomènes d’interférences des électrons. Les lois mathématiques qui permettent de décrire la particule ont été développées par Schrödinger et Heisenberg. Leurs conséquences sont étonnantes. Il est intrinsèquement impossible de localiser la particule sur une trajectoire, on ne peut calculer que des probabilités de sa présence. L’état d’une particule inclut l’ensemble de toutes ses possibilités superposées. De même, des particules jumelles restent indissociables dans un état intriqué, même à de grandes distances. Mais tout processus de mesure modifie ces états.

La fin du déterminisme, la participation de l’observateur, le lien immuable entre particules corrélées, sont des thèmes qui rejoignent les enseignements spirituels traditionnels sur l’unité du monde, et cela a le mérite d’amorcer une réconciliation entre la science et la spiritualité. Toutefois, l’interprétation de ces résultats donne lieu à des controverses. La majorité des physiciens suivent l’opinion de Bohr selon laquelle seule existe la réalité empirique des phénomènes, bien qu’elle nous semble déroutante. Envisager l’existence d’une réalité sous-jacente ne serait que spéculation stérile. D’autres ont cherché à trouver un sens aux phénomènes et ont proposé qu’il existe une réalité voilée, ou bien que les informations pourraient voyager dans le temps, ou encore qu’il existe des mondes parallèles qui correspondraient aux différentes possibilités de mesure. Le Pr Shnoll a mis en évidence que des processus qui sont considérés comme aléatoires sont en réalité contrôlés par un facteur cosmologique. Mon avis est que ces suggestions reviennent à proposer l’existence d’une réalité supérieure indifférenciée. Mais alors que les physiciens ne l’envisagent que sur un plan matériel, les enseignements spirituels nous décrivent une réalité supérieure qui comprend des plans subtils étagés qui est en rapport avec notre propre évolution de vie et que certains ont pu explorer en état de conscience élargie.

Un article d’A. Boudet à lire en entier dans le site spirit-science