CONFÉRENCE: Les trames géométriques et sonores de l’Univers et de l’Être humain

Les trames géométriques et sonores de l’Univers et de l’Être humain,
Un autre regard sur l’évolution
par Alain Boudet

Plazac (Dordogne), dimanche 19 novembre 2017 à 14h

Loin d’être dues au hasard, les formes de la création universelle sont sous-tendues par des schémas géométriques: de l’atome aux amas de galaxies, en passant par les plantes, les animaux, les circuits énergétiques de la Terre, et même le corps humain. Ces géométries sont intimement liées à des fréquences sonores. Les circuits énergétiques de l’être humain sont conçus eux-aussi selon des programmes géométriques. Mais ceux-ci ont été faussés par le passé. L’humanité est dans le processus délicat où elle retrouve ses codes d’origine. Cela ne va pas sans heurts et sans épreuves, qui sont autant d’incitations à retrouver de nouvelles formes de sagesse.

CONFÉRENCE organisée par l’association LUNE-SOLEIL
dans le cadre de la journée
« Ce monde vibratoire qui nous entoure »
10h – 18h30

Programme complet de la journée
10h: Les pollutions électromagnétiques dans l’habitat, par Jean-Claude Hue
14h: Les trames géométriques et sonores de l’univers et de l’être humain, par Alain Boudet
16h30: Les énergies vibratoires, par Philippe Arnould

Centre Lune-Soleil, Le Peuch, 25580 Plazac
GPS 45°01’00,27 N – 1°02’59,87 E

Participation forfaitaire pour la journée:
15 euros

Détails ICI

L’ÉTHER ET L’ÉNERGIE DE L’ESPACE selon la physique quantique

Avec un peu de recul, j’ai trouvé que mon article « L’ÉTHER ET L’ÉNERGIE DE L’ESPACE selon la physique quantique« , paru en juillet 2015 était un peu ardu à aborder à certains endroits.

Je l’ai remanié afin qu’il soit plus facile à lire.
Les passages spécialisés ont été déplacés en annexe.

Il n’en reste pas moins que cette physique est compliquée.

3fluctuations-quantiques

Résumé: L’espace dans lequel se meuvent électrons et galaxies est-il vide ou plein? De tout temps, les philosophies traditionnelles ont énoncé qu’une substance non-matérielle précède la création matérielle et sous-tend toute chose. Les physiciens ont longtemps admis l’existence d’un éther, jusqu’à l’avènement de la Relativité Restreinte et les expériences de Michelson. Dès lors, ils considèrent que l’espace est vide. Mais cette vision ne fait pas l’unanimité et suscite des controverses. La physique quantique réinvente l’éther sans le nommer sous l’appellation d’énergie quantique du point zéro. C’est l’énergie du champ électromagnétique qui subsiste lorsque la température descend au zéro absolu et qui produit une mer fourmillante de particules éphémères. L’évaluation de la valeur de cette énergie conduit selon les modèles mathématiques envisagés, soit à une énergie infinie qu’on ramène à zéro par un artifice, soit à une énergie finie mais gigantesque. De son côté, la cosmologie a été amenée à inventer une énergie noire qui pourrait s’identifier à l’énergie du vide quantique… si sa valeur n’était pas terriblement plus basse.

Bonne lecture

L’ÉTHER ET L’ÉNERGIE DU VIDE selon la physique quantique

Alain Boudet
Dr en Sciences Physiques, Thérapeute psycho-corporel, Enseignant

Un nouvel article publié sur mon site web

Résumé: L’espace dans lequel se meuvent électrons et galaxies est-il vide ou plein? De tout temps, les philosophies traditionnelles ont énoncé qu’une substance non-matérielle précède la création matérielle et sous-tend toute chose. Les physiciens ont longtemps admis l’existence d’un éther, jusqu’à l’avènement de la Relativité Restreinte et les expériences de Michelson. Dès lors, ils considèrent que l’espace est vide. Mais cette vision ne fait pas l’unanimité et suscite des controverses. La physique quantique réinvente l’éther sans le nommer sous l’appellation d’énergie quantique du point zéro. C’est l’énergie du champ électromagnétique qui subsiste lorsque la température descend au zéro absolu et qui produit une mer fourmillante de particules éphémères. L’évaluation de la valeur de cette énergie conduit selon les modèles mathématiques envisagés, soit à une énergie infinie qu’on ramène à zéro par un artifice, soit à une énergie finie mais gigantesque. De son côté, la cosmologie a été amenée à inventer une énergie noire qui pourrait s’identifier à l’énergie du vide quantique… si sa valeur n’était pas terriblement plus basse.

Pour voir le texte entier:

http://www.spirit-science.fr/Matiere/Phys3-ether.html