ARTICLE de physique: Le champ d’énergie du vide selon l’électrodynamique semi-classique

Voici le 4e article de ma série sur la présentation de l’élaboration des théories physiques sur les plans scientifique, humain et philosophique.

Les phénomènes quantiques expliqués par

LE CHAMP DU POINT ZÉRO ÉLECTROMAGNÉTIQUE CLASSIQUE

selon l’électrodynamique stochastique

Où l’on découvre que la quantification n’est pas nécessaire pour rendre compte de nombreux phénomènes dits quantiques – que la gravitation et la masse sont probablement des manifestations du champ du point zéro

L’électrodynamique stochastique s’est développée à partir des années 1960 comme alternative à la physique quantique. Elle s’appuie sur l’électromagnétisme classique auquel elle adjoint la présence d’un champ d’énergie du vide. Elle rend compte de phénomènes habituellement considérés comme purement quantiques (l’indétermination de Heisenberg, la stabilité des orbites atomiques, l’intrication, etc.) par l’action du champ du vide fluctuant sur les particules. Elle conserve les concepts familiers de causalité et de trajectoire, ce qui la rend attrayante et fluide. La constante de Planck y figure naturellement comme mesure de la densité énergétique du champ. Certains chercheurs ont même montré que les perceptions de masse, d’inertie et de force de gravitation pourraient résulter de forces de résistance induites par le champ du vide sur la matière. Cela ouvre une autre vision de l’univers où les formes de la matière résultent d’un équilibre susceptible d’évoluer.
Accédez à l’article entier sur mon site